La passion des avions ne se limite pas aux seuls pilotes de ligne. En effet, dans la longue chaîne qui va de la conception d’un avion à son premier vol, une multitude de métiers est indispensable : technicien qualifié, contrôleur aérien, hôtesse, ingénieur, mécanicien. Et si ce sont les étoiles qui vous font rêver, vous êtes alors plutôt faits pour l’aérospatial. Là aussi, de nombreuses professions vous attendent. Alors, quelles sont les formations qui mènent à ce secteur ? Quel niveau de diplôme est exigé ? Nous vous disons tout.

Choisissez votre specialite de reve !!!!




Ingénieur en aéronautique

L’ingénieur spécialisé en aéronautique peut travailler dans le département « recherche » d’un avionneur, mais aussi dans le département « marketing » ou « relation client ».


Le quotidien d’un ingénieur aéronautique

Parmi les métiers de l’aéronautique qui font le plus rêver, celui d’ingénieur spécialisé en aéronautique figure en bonne place, tout de suite derrière celui de pilote… Et pourtant, c’est un métier qui n’existe pas ! Le terme ingénieur en aéronautique désigne une qualification et non une fonction. Ce diplôme donne accès à de nombreux métiers très différents les uns des autres. Il est capable de concevoir et de tester avions et hélicoptères de haute technologie : avions militaires pour les forces armées ou encore fabrication de fusées, de lanceurs spatiaux, de missiles et de satellites.

 

Un professionnel polyvalent

L’ingénieur d’aujourd’hui (et de demain) doit être complet : à de parfaites connaissances techniques, il se doit d’ajouter de vraies aptitudes à communiquer sur son travail ainsi que la pratique de l’anglais fluent (courant). En ces temps de fusion et d’internationalisation, il doit être également prêt à bouger partout en France, en Europe et dans le monde, et ce, plusieurs fois au cours de sa carrière.

 

Ingénieur marketing / commercial

Deux métiers proches mais néanmoins différents, pour une même mission : vendre des avions. L’ingénieur marketing utilise ses compétences pour mettre au point le contenu des brochures qui vantent les qualités des aéronefs de son constructeur. Il peut travailler sur les supports papier (les catalogues), mais aussi sur de nouveaux supports comme internet. Il assure également la présentation en conférence de la gamme d’avions dont il a la charge. Il est donc amené à se déplacer partout où se trouvent des clients potentiels. L’ingénieur commercial fait de la prospection de marchés et négocie avec les clients. Il se déplace beaucoup pour aller à la rencontre de ces derniers, et travaille lui aussi en équipe. 

Ces deux métiers font appel à une double compétence : commerciale d’une part (argumentation, négociation) et technique d’autre part (pour vendre un avion, il semble préférable de savoir comment il fonctionne). Voilà pourquoi les avionneurs recrutent à ces postes des ingénieurs en aéronautique qui connaissent leur sujet et sauront mettre en avant telle ou telle qualité technique de l’appareil. C’est une question d’efficacité et de crédibilité.

 

Ingénieur de recherche

L’ingénieur de recherche intervient en amont de la chaîne de réalisation d’un nouvel avion, contrairement à son collègue ingénieur commercial qui intervient en aval. Il participe à l’élaboration des avions de demain, et travaille beaucoup avec l’informatique, bien évidemment.

Compétences nécessaires

  •  Sens du travail en équipe 
  •  Autonomie et sens de l’initiative 
  •  Rigueur et capacité d’analyse et de synthèse 
  •  Maîtrise de l’anglais 
  •  Bon communicant

CURSUS / FORMATIONS

Les études pour devenir ingénieur aéronautique sont longues. Il faut avoir au minimum un bac+5 pour pouvoir se mettre à son propre compte. Pour exercer, le Diplôme d’État dingénieur aéronautique est obligatoire. 



AÉRODYNAMICIEN/NE

L'aérodynamicien conçoit, développe et améliore les profils des engins propulsés dans l'espace aérien. De l'avion, civil ou militaire, en passant par les hélicoptères, les navettes spatiales ou les satellites, son objectif est d'accroître leurs performances en dépensant moins d'énergie.

ETUDIER EN UKRAINE

Qui n'a pas essayé, enfant, de propulser le plus loin possible un avion en papier ? L'aérodynamicien a fait de ce jeu un métier. Son objectif : accroître les performances techniques et énergétiques des avions (civils ou militaires), hélicoptères, navettes spatiales, satellites... pour favoriser leur taux de pénétration dans l'air. Pour cela, il maîtrise les logiciels de conception et dessin assistés par ordinateur grâce auxquels il conçoit les engins avant de passer aux tests virtuels, puis réels. Passionné de sciences et de physique, ce scientifique doit aussi avoir l'esprit créatif pour innover sans cesse. Cet ingénieur ne travaille pas uniquement pour le secteur aéronautique. On le retrouve plus généralement dans les transports où il est perçu comme le spécialiste des engins lancés à très grande vitesse (fusées, avions supersoniques...).

Compétences nécessaires

  • Qualité de rédaction 
  • Esprit de négociation 
  • Capacité à travailler en équipe 
  • Bonnes connaissances en informatique

CURSUS / FORMATIONS

Après le bac

Bac + 5 : diplôme d'ingénieur spécialisé en aéronautique ou master mention aéronautique et espace ou mécanique ou avec orientation thermodynamique, acoustique, etc



Ingenieur en Mécanque des moteurs d'avion

L'ingenieur en Mécanque des moteurs d'avione assure des opérations de maintenance minutieuses et réglementées. Son objectif : éviter toute panne ou incident avant, pendant ou après le vol.

Eviter toute panne ou incident avant, pendant ou après le vol, telle est la mission, délicate, du mécanicien moteur. Pour y parvenir, il assure des opérations de maintenance minutieuses et strictement réglementées. Ainsi, il démonte les moteurs, vérifie la conformité des pièces et des circuits. Si besoin est, il remplace les éléments défectueux. Féru de nouvelles technologies, le mécanicien moteur est amené à s’adapter en permanence aux innovations aéronautiques…

Plus précisément, Il exécute tout ou partie des opérations de maintenance des cellules, moteurs, réacteurs et de leurs systèmes, notamment hydrauliques et pneumatiques, en fonction de son expertise. En effet, le mécanicien moteur est le plus spécialisé dans un domaine. Il lui arrive régulièrement de changer les pièces défectueuses et d’établir des fiches techniques. Il doit aussi effectuer des pré-vols.

Compétences nécessaires

  • - Rigueur et minutie 
  • - Autonomie, prise d’initiative 
  • - Aptitudes à travailler en équipe 
  • - Bonne résistance physique et nerveuse 
  • - Intérêt pour les nouvelles technologies

CURSUS / FORMATIONS

La formation s’effectue dans les universités, sous forme d'Ingenieur d'etat (bac+5).



Ingénieur électronicien des systèmes de la sécurité aérienne

Les ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne installent, contrôlent, et assurent la maintenance des systèmes de la sécurité aérienne. Très demandés par les temps qui courent, ces passionnés de nouvelles technologies ont de lourdes responsabilités sur les épaules…

Les ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne  fournissent au contrôle aérien ou directement aux usagers, des services dits de supports : communication sol-bord, communication sol-sol, aides de navigation, surveillance air et surveillance sol, traitement des plans de vol, assistance tactique et aide à la décision en cas d’incident lié à la sécurité.

 

Régler des systèmes complexes

 

Pour mener à bien leur mission, les ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne disposent de toute une panoplie d’instruments et de systèmes : radio, téléphone, radars, moyens de visualisation, systèmes de traitement radar, systèmes de traitement de plans de vol… Ils en assurent l’installation, le paramétrage, l’intégration, la maintenance et le suivi en temps réel.

Selon le cas, les ingénieurs de la sécurité aérienne se spécialisent et sont responsables d’un type d’installation ou d’une gamme de matériel.

Leur activité implique des contacts permanents avec les contrôleurs aériens et les différents services de la plateforme aéroportuaire.

Compétences nécessaires

  • - Rigueur scientifique développée 
  • - Maîtrise technologique 
  • - Sang-froid, calme 
  • - Sens de l’organisation et de la méthode 
  • - Goût du travail en équipe

CURSUS / FORMATIONS

La formation s’effectue dans les universités, sous forme d'Ingenieur d'etat (bac+5).



Ingénieur en systèmes embarqués

Dans l’aéronautique, l’ingénieur en systèmes embarqués élabore des ordinateurs pour des avions afin de contrôler, communiquer et accroître la sécurité des passagers.

L’ingénieur électronique spécialisé en systèmes embarqués imagine et réalise des systèmes électroniques complexes et définit l’architecture des produits et des composants (systèmes électriques, électroniques et informatiques de contrôle, commandes, diagnostics, surveillance, sauvegarde…) pour des applications. Il se charge du processus complet permettant de créer une carte électronique, mais aussi de toute la programmation. Il unit les composants électroniques, conçoit les schémas et les câblages. Il peut aussi réaliser les tests et le suivi de production. Il assure la qualité du système et prévient toute défaillance.

 

Compétences nécessaires

  • - Curiosité, créativité, dynamisme 
  • - Discipline 
  • - Connaissances pointues en technologie

CURSUS / FORMATIONS

La formation s’effectue dans les universités, sous forme de masters pro (bac+5).


UNIVERSITES AERONAUTQUES  D' ETAT D'UKRAINE


  • Ville de KHARKOV


  • Ville de KIEV

 

Université nationale d'aviation