Etudes superieures

 Economie


Si les chiffres ne vous font pas peur et que vous avez un bon esprit d’analyse, les métiers de l’économie sont faits pour vous. Découvrez l’ensemble des métiers de l’économie.

Chaque entreprise cherche à développer son activité. Il s’agit non seulement de vendre des produits ou des services mais de maximiser ses profits. Voilà pourquoi elle a besoin de professionnels capables d’analyser sa situation financière et de prendre des décisions stratégiques en matière de positionnement, d’investissements, de fusions et acquisitions, de recherches de capitaux... Ces postes ne sont accessibles qu’à des hauts profils, type grande université de commerce, université d’expertise comptable ou doctorants en économie et gestion. Pour eux, les débouchés existent directement dans les entreprises si elles sont de taille importante, et surtout dans les cabinets d’audit et d’expertise pour des postes d’auditeur, d’actuaire ou d’analyste financier.



COMPTABLE

Caractérisé(e) par son esprit de rigueur et de probité, le(la) comptable gère tout l’aspect financier de l’entreprise. Spécialiste des questions budgétaires, il/elle est aussi garant(e) de l’application des obligations légales dans son domaine.

Première mission : le comptable vérifie l’enregistrement des données commerciales ou financières et les centralise afin d’établir les états comptables (balances, comptes d’exploitation, bilans…). Ces éléments sont nécessaires à la comptabilité générale et à la gestion financière de l’entreprise.

La nature et l’organisation du travail varient beaucoup en fonction de la taille de l’entreprise. Dans une petite entreprise, les activités du comptable sont très diversifiées : il tient les livres comptables, paye les fournisseurs, établit les fiches de paie, effectue la facturation clients, assure le suivi des opérations bancaires et comptables…

Compétences nécessaires

  • - Rigueur et honnêteté 
  • - Sens de l’organisation 
  • - Excellente maîtrise des questions comptables 
  • - Capacité à travailler sous pression

CURSUS / FORMATIONS

Les études pour devenir comptable sont longues. Il faut avoir au minimum un bac+5 pour pouvoir se mettre à son propre compte. Pour exercer, le Diplôme d’État de comptable est obligatoire. 



EXPERT-COMPTABLE

Spécialiste de la fiscalité, de la finance et de la gestion, l’expert(e)-comptable est un(e) allié(e) précieux(se) pour les chefs d’entreprise. Bilans, comptes de résultat, immobilisations, investissements… il/elle jongle avec les chiffres et sait les faire parler pour donner des conseils éclairés à ses clients.

Le cœur de métier de l’expert-comptable consiste à certifier les comptes des entreprises. Il appose sa signature au bilan de l’entreprise, ce qui signifie qu’il se porte garant de la véracité des procédures comptables utilisées. Ce sont ses qualifications en comptabilité et sa haute technicité qui lui permettent d’exercer cette fonction de contrôle. Néanmoins, les prestations de l’expert-comptable varient selon les clients. Pour des artisans, des commerçants, des professions libérales, il peut tenir la comptabilité de A à Z. Pour une structure plus importante, possédant un service comptable, il vérifie et fiabilise les comptes annuels.

Compétences nécessaires

  • - Grande rigueur intellectuelle et rectitude morale 
  • - Capacités de gestion 
  • - Aptitudes relationnelles 
  • - Sens du leadership

CURSUS / FORMATIONS

Les études pour devenir Expert-comptable sont longues. Il faut avoir au minimum un bac+7 pour pouvoir se mettre à son propre compte. Pour exercer, le Diplôme d’État d’Expert-comptable est obligatoire. 

Le cursus se déroule en deux cycles. Le premier, qui s’étale sur 3 ans, confère le grade de licence. Le second mène au "grade de Master".



Directeur d’agence

Le (la) directeur(trice) d’agence exerce un métier pilier du monde de la banque. Très polyvalent(e), il (elle) a de multiples rôles : manager, commercial, financier, gestionnaire, dirigeant d’équipe… C’est à travers toutes ces facettes qu’il ou elle parvient à développer l’activité de son agence dans son secteur géographique.

Le directeur d’agence combine plusieurs compétences, qui rendent cette profession polyvalente et variée, à l’image d’un patron de petite entreprise. Il prend part aux décisions et définitions des objectifs de la banque pour laquelle il travaille. Son but est d’en accroître le volume, la qualité et la rentabilité à travers l’agence qu’il dirige.

 

C’est le directeur d’agence qui élabore les plannings et répartit les tâches entre les membres de son équipe. Il a également à charge la formation et l’évaluation de ses collaborateurs, chez lesquels il joue un rôle central pour leur évolution professionnelle. Il doit motiver ses collègues à travers une bonne entente générale, des conditions de travail agréables et peut user de divers moyens : formations, primes, promotions, etc.

 

Compétences nécessaires

  • - Dynamisme, diplomatie 
  • - Pragmatisme, rigueur 
  • - Instinct de leader

CURSUS / FORMATIONS

La fonction de directeur d’agence est généralement atteinte via des promotions internes. Il est donc plus simple de gravir les échelons à l’issue d’un diplôme bac+5 en commerce, finance ou comptabilité ; comme par exemple le master Banque, finance, assurance ou le master Banque et finance. 

 



Directeur Financier

A la fois comptable et manager, le directeur financier est l’un des hommes les plus importants de l’entreprise. Sa mission est de superviser la gestion financière de toute une société afin d’en garantir l’équilibre financier et d’en optimiser les performances. Une fonction prestigieuse et délicate.

Comme son nom l’indique, le directeur financier est en charge de mettre en oeuvre la politique financière de son entreprise. Il lui transmet ses résultats et analyses financières afin d’étayer les décisions prises par le siège. 

Concrètement, ce responsable de la comptabilité de l’entreprise contrôle la bonne gestion de la trésorerie, il fait fructifier les fonds disponibles et anticipe les besoins en financement de l’entreprise. Pour cela, il propose un budget annuel, valide les choix financiers, contrôle la comptabilité générale, signe les contrats, propose des stratégies, analyse les résultats et explique les éventuels écarts. On le retrouve enfin en première ligne lors des opérations financières telles que la levée de fonds ou l’entrée en bourse. 

En bref, ce fin observateur met tout son savoir-faire pour prévoir et préparer la gestion des fonds indispensables à la santé et à la croissance de son entreprise. Plus l’entreprise est grande et plus le directeur financier est amené à se déplacer.

 

Compétences nécessaires

  • - Savoir manager une équipe 
  • - Être rigoureux et organisé 
  • - Avoir un esprit d’analyse et de synthèse 
  • - Avoir une grande capacité de travail et être disponible 
  • - Sens de l’écoute, aisance à l’oral, capacité à convaincre 
  • - Maîtrise de l’anglais indispensable

CURSUS / FORMATIONS

Une formation de haut niveau est nécessaire pour devenir directeur financier. Ce dernier est au minimum titulaire d’un bac+5 en économie, gestion, droit des affaires, ressources humaines ou finance-comptabilité. 



Analyste-financier

Spécialiste du placement en bourse, l’analyste-financier étudie la bonne santé des entreprises. Ses recherches et analyses permettent notamment d’aider les investisseurs à choisir les valeurs les moins risquées et les plus rentables.

Passionné par les chiffres, l’analyste-financier passe au peigne fin les comptes des sociétés cotées en bourse afin d’évaluer leur rentabilité auprès des investisseurs. Ce professionnel de la finance se spécialise généralement dans un secteur en particulier ou dans une zone géographique précise. Il évalue les entreprises sous tous leurs aspects : rentabilité, ressources humaines, restructuration à opérer.

Pour cela, il rencontre régulièrement les responsables de communication financière, les directeurs financiers et les directeurs généraux des entreprises du secteur qu’il étudie. Il écume également la presse économique, étudie les rapports annuels des entreprises et participe aux réunions internes pour comprendre la stratégie de développement d’un groupe. L’analyste ne travaille pas seul, il est en constante collaboration avec les professionnels de la finance comme les économistes, les chargés d’analyse quantitative, les analystes extra-financiers, etc.

Compétences nécessaires

  • - Goût pour les chiffres 
  • - Aisance relationnelle 
  • - Esprit d’analyse et de synthèse 
  • - Maîtrise de l’anglais indispensable 
  • - Solides compétences en stratégie financière

CURSUS / FORMATIONS

Pour exercer les fonctions d’analyste-financier, il est nécessaire d’être titulaire au minimum d’un bac+5 dans les domaines de l’économie et de la finance.

Le jeune diplômé doit avoir des compétences pointues en finance et des bases théoriques solides en droit, en économie et en marketing.



UNIVERSITES D'ECONOMIE D' ETAT D'UKRAINE


  • Ville de KHARKOV